Rechercher

Maxime Jarnet, un coureur qui ne manque pas d'ambition!

Rencontre avec Maxime Jarnet, un coureur cycliste qui évolue au vélo club de Villefranche Beaujolais pour la première année et dont les résultats sont au rendez-vous.


Quelques heures avant la première étape du Rhône Alpes Isère Tour.


Tu as eu de bons résultats sur le tour d'Eure et Loire ce qui t'a permis de monter sur le podium du général. As-tu travaillé quelque chose en particulier lors de ta préparation hivernale pour arriver à ce niveau, cette année?


Non pas vraiment, j'ai changé d'équipe et d'entraineur cette saison cela a bousculé les habitudes que je pouvais avoir (dans le bon sens). Nous avons fait 2 étapes en début de saison avec l'équipe, ils m'ont permis de progresser juste avant les cours au programme du début de saison. Nous avons très rapidement enchainé les cours tous les week-ends, j'ai gagné très tôt, et c'est aussi ce qui m'a permis d'avoir ce déclic mental, j'arrive plus libérer avec un stress et une pression moindre , sur les autres compétitions.

Un changement d'équipe bénéfique pour le coureur du vélo club de Villefranche qui ne regrette pas ses choix et espère de nombreux résultats avec son nouveau club.




As-tu coché une étape en particulier sur le Rhône Alpes Isère tour, quel est ton objectif?


Je vais voir étape par étape, je ne vise pas forcement de place au général, l'étape de dimanche étant trop dur pour moi. En revanche, les autres peuvent me convenir (sur le papier), donc tout va dépendre de mon état de forme et de ma récupération du tour d'Eure et Loire. J'espère tout de même être en mesure de faire de bonnes places jusqu'à samedi et dimanche je n'hésiterai pas à aider mes coéquipiers qui seront plus apte que moi à viser un résultat dans les cols.


Quels sont tes objectifs pour le reste de la saison?


Avant toute chose, l'équipe va devoir souffler un peu après le Rhône Alpes Isère Tour car nous allons avoir un mois de juin assez chargé avec pour objectif le Tour du Beaujolais, le championnat de France et la coupe de France.


Tu auras 23 ans en septembre, tu ne seras donc plus espoir, espères-tu passer à l'échelon supérieur la saison prochaine?


Oui tout à fait, je pense montrer que j'ai les capacités pour signer un contrat professionnel, j'espère que les équipes ont besoin d'un profil de coureur correspondant au mien. J'espère continuer dans cette dynamique de réussite pour prouver que j'ai ma place chez les pro.




Un appel, qui nous l'espérons, sera entendu des équipes professionnelles!




Reporter et photographe: Charlotte Pudepiece / Le Coup de Bordure

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout